Living Wage Project

FAIR WAGES FOR ALL.

La question du salaire vital est un sujet épineux dans l'industrie de la mode. C'est la raison pour laquelle nous nous sommes associés à trois marques et à l'un de nos fournisseurs pour lancer avec vigueur un projet pilote unique en son genre.

L'objectif : des salaires vitaux et équitables pour tous les ouvriers/ouvrières de la production. Dans le cadre du projet Living Wage, ARMEDANGELS verse depuis décembre 2021 un supplément de manière à ce que le personnel de la production reçoive un salaire vital et équitable.

HISTOIRE DES SALAIRES

Les marques mondiales et leurs dirigeants font des millions de bénéfices et exploitent leur main-d'œuvre de confection en lui versant des salaires dérisoires. Il est indispensable de combler l'écart entre le salaire minimum légal et une rémunération équitable qui permette d'assurer la subsistance. Mais en raison de l'absence de législation du travail et de la forte demande, l'industrie textile reste à la traine. C'est la raison pour laquelle, nous devons élaborer des solutions. Et c'est ce que nous avons fait !

SALAIRES CHEZ ARMEDANGELS

En tant que marque, nous ne versons pas de salaires directs aux ouvriers et ouvrières du textile puisque nous ne possédons pas d'usine. Tous nos partenaires sont des usines individuelles. Nous payons pour les vêtements que nous achetons chez eux. Ces prix doivent être équitables. Chez ARMEDANGELS, nous misons sur un haut niveau de transparence et exigeons de même de la part de nos partenaires.

Ces dernières années, nous avons beaucoup travaillé à l'introduction de notre méthode True Costing, qui rend les négociations de prix quasi superflues et les paiements de salaires aussi transparents que possible. Notre objectif est de toujours payer tous nos fournisseurs 20 % au-delà du salaire minimum. Actuellement, nous évaluons deux fois par an les salaires réels de tous nos fournisseurs. Car ce n'est équitable que si ça l'est pour tous.

Julia Kirschner

Social impact manager at Armedangels

“Every movement starts with action. Depuis 2017 déjà, nous avons à cœur de pratiquer une tarification ouverte radicale pour tous nos produits, afin de garantir que nous payons des salaires transparents et que nous n'agissons pas à leur détriment.

Je suis particulièrement fière de notre association avec trois autres marques pour accélérer avec vigueur le changement. Dans le cadre de ce projet pilote, nous avons introduit un salaire vital pour toute la main-d'œuvre textile de notre fournisseur, ce qui fait une différence considérable pour les moyens de subsistance de chaque travailleur sur place.

Ce projet fantastique prouve que se battre pour le changement vaut la peine. Nous sommes reconnaissants d'avoir à bord des partenaires merveilleux qui nous soutiennent dans cette mission.”

Sandy Lang

SANDYA LANG, RESPONSABLE DURABILITÉ/p>

“Nous essayons d'appréhender notre chaîne d'approvisionnement sous l'angle du genre, car ce sont des femmes qui constituent la grande majorité de la main-d'œuvre textile. L'augmentation des salaires est une mesure visant à renforcer la position des femmes dans les usines. Depuis de nombreuses années, nous soutenons en outre les entreprises en leur proposant différentes formations. Avant même que nous ne lancions le projet chez Mergu, la direction de l'usine et le personnel de production ont été encouragés à suivre une formation sur les échanges sociaux afin de renforcer la communication ”

Sandy Lang

SANDYA LANG, RESPONSABLE DURABILITÉ/p>

“Nous essayons d'appréhender notre chaîne d'approvisionnement sous l'angle du genre, car ce sont des femmes qui constituent la grande majorité de la main-d'œuvre textile. L'augmentation des salaires est une mesure visant à renforcer la position des femmes dans les usines. Depuis de nombreuses années, nous soutenons en outre les entreprises en leur proposant différentes formations. Avant même que nous ne lancions le projet chez Mergu, la direction de l'usine et le personnel de production ont été encouragés à suivre une formation sur les échanges sociaux afin de renforcer la communication ”

CASSANDRA RHODIN

CASSANDRA RHODIN, FONDATRICE ET DIRECTRICE CRÉATIVITÉ

“L'industrie du prêt-à-porter n'est pas un business reluisant : l'industrie de la fast fashion produit toujours plus de vêtements bon marché et ce sont les autres qui en paient le prix. Notre projet Living Wage garantit des salaires vitaux et verse une prime supplémentaire à la main-d'œuvre textile. Je ne pense pas que nous faisons une bonne action, car nous agissons tout simplement comme toutes les entreprises devraient le faire. Les gens ont le droit de pouvoir vivre de leur salaire"

CASSANDRA RHODIN

CASSANDRA RHODIN, FONDATRICE ET DIRECTRICE CRÉATIVITÉ

“L'industrie du prêt-à-porter n'est pas un business reluisant : l'industrie de la fast fashion produit toujours plus de vêtements bon marché et ce sont les autres qui en paient le prix. Notre projet Living Wage garantit des salaires vitaux et verse une prime supplémentaire à la main-d'œuvre textile. Je ne pense pas que nous faisons une bonne action, car nous agissons tout simplement comme toutes les entreprises devraient le faire. Les gens ont le droit de pouvoir vivre de leur salaire"

La campagne « Good Clothes, Fair Pay » est une initiative citoyenne. Les marques de mode et les détaillants n'ont pas participé à l'élaboration des revendications et de la proposition de loi de la campagne.

CRÉDITS régie : Anna Ginsburg Illustratrice : Viktoria Cichoń Société de production : Strange Beast Technicien son : George Grinling

FAQ

Un salaire de subsistance couvre les dépenses de l'ouvrier/ouvrière, pour assurer les besoins de base. Le salaire minimum légal ne répond pas aux exigences d'une qualité de vie décente et résulte de décrets nationaux. C'est la raison pour laquelle la main-d'œuvre se retrouve de surcroît tributaire des programmes gouvernementaux.

Nous avons mis en place le projet Living Wage en collaboration avec Nudie Jeans, Mini Rodini, Kings of Indigo et notre fournisseur commun Mergu. Nous sommes décidés pour poursuivre ce projet à long terme durant les saisons à venir. Avec l'aide de nouveaux programmes, comme l'application Fair Price de la Fair Wear Foundation, nous prévoyons de simplifier la tarification en aval du projet.

C'est une bonne question. Nous avons interrogé notre producteur Mergu et avons obtenu des réponses. En raison de la hausse des prix et de l'inflation, les employés/employées ont de plus en plus de mal à couvrir les frais alimentaires, vestimentaires ainsi que le loyer avec leur seul salaire. Les primes du projet Living Wage leur apportent un soutien financier indéniable, car il leur reste de l'argent à la fin du mois : Rukiye a ainsi pu s'offrir une excursion à la mer, Nezahat utilise l'argent supplémentaire pour l'éducation de ses filles et Hakan peut régler ses dettes.

Ta curiosité pour ce sujet capital nous ravit.
Fashion Revolution a lancé l'initiative « Good Clothes Fair Pay ». Il s'agit d'une initiative citoyenne européenne qui exige des réglementations légales pour des salaires de subsistance dans l'industrie textile. Ici tu peux en apprendre davantage et soutenir la campagne.